Les forces armées éliminent huit suspects dans les favelas de Rio

La police militaire et la police de Rio ont effectué plusieurs opérations dans les favelas autour de Rio.

Les opérations de lundi ont ciblé les favelas de Penha, de l’Alemão et de Maré, toutes au nord de la ville de Rio.

Huit personnes auraient trouvé la mort à Penha durant l’opération.

Plus d’une centaine d’opérations policières dans les quartiers de Rio ont déjà été menées cette année, dont une trentaine déjà ce mois-ci. Lundi matin, le commando mixte d’intervention fédéral, en soutien au Ministère d’État de Sécurité, a mené trois opérations dans les favelas au nord de la ville. Les résidents des quartiers de Penha ont rapporté des échanges de tirs entre les forces policières et les trafiquants.

D’après les forces armées, ces opérations s’inscrivent dans le cadre des mesures mises en place par l’Intervention Fédérale en Sécurité Publique. Les buts majeurs sont le confinement des activités criminelles, la stabilisation de ces zones et l’élimination de barricades.

Les moyens mis en oeuvre sont considérables : plus de 4 200 militaires soutenus par 70 policiers civils et des véhicules blindés et aéronefs participent à ces opérations. Les agents effectuent des contrôles d’identité, vérifications de véhicules et des antécédents criminels. Ils suivent également les renseignements donnés par la population quant aux activités criminelles, spécifiquement celles liées au trafic de drogues. Enfin, des mandats judiciaires peuvent être servis.

Les activités militaires couvrent 26 communautés et une population de 550 000 habitants. D’après le commando, les effets sur les résidents sont positifs.

Actifs sur les réseaux sociaux, les résidents signalent les confrontations entre police et traficants et il existe une application nommée “Onde Tem Tiroteio” qui permet de localiser les zones où des coups de feu ont été observés. Des échanges de tirs ont été rapportés dans Vila Cruzeiro, Morro da Fé, SEreno, Caiza d’Água et Chatuba. Tous ces quartiers se trouvent dans la favela de Penha. À l’heure actuelle, les tirs continuent et huit suspects auraient déjà trouvé la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *