Lula renonce à sa demande de liberté afin d’éviter les controverses sur son inégibilité

Les avocats de l’ex président Luiz Inácio Lula da Silva avaient précédemment présenté une demande de libération pour ce dernier qui lui aurait permis de se présenter aux élections d’octobre en annulant les effets de sa condamnation. 

 

Hors la défense de Lula a informé les médias qu’elle se désistait du processus de recours, entammé en juin dernier devant le Tribunal suprême fédéral, la plus haute cour au pays, qui devrait rendre son verdict à ce sujet par le biais du ministre Edson Fachin.

Ce retrait survient alors que plusieurs ministres du Tribunal suprême ont indiqué vouloir rendre un jugement rapide. La date du 15 août, limite de dépôt des candidatures devant la Cour électorale supérieure, avait été évoquée et la ministre Cármen Lúcia, présidente du Tribunal suprême fédéral, était disposée à guider le processus dès cette semaine.

Ce revirement de situation de la part de la défense de Lula est en réalité une manoeuvre lui laissant un as dans la manche : une décision finale du Tribunal sur l’inégibilité de Lula aurait forcé son camp à choisir un candidat de remplacement dès maintenant. À présent, la question restant sans réponse officielle de la justice, Lula gagne du temps pour se présenter comme candidat et tenter d’obtenir une autorisation de la Cour électorale.

Une autre stratégie de la défense est de chercher à obtenir une suspension d’inégibilité devant le Tribunal supérieur de justice et le Tribunal suprême fédéral. Conformément à la Loi sur le dossier judiciaire vierge, les personnes condamnées en tribunal de seconde instance ne peuvent présenter de candidature. Lula a été condamné par le Tribunal régional fédéral de la 4e région (à Guarujá, sur la côte de Sao Paulo).

Après avoir demandé une suspension des effets de la condamnation, la défense de Lula a présenté une note au Tribunal suprême fédéral précisant qu’elle ne cherchait que la remise en liberté du défendant. Le ministre Fachin avait ensuite demandé des détails à la défense et dans la réponse, les avocats de Lula ont officialisé le retrait de toutes les demandes, se justifiant par ce qu’ils considèrent comme une confusion au sujet de celles-ci.

D’après Gleisi Hoffman, présidente du Parti des Travailleurs (le parti de Lula), “Lula abandonne sa demande de remise en liberté en raison de son engagement envers le pays et sa dignité. Il n’accepte pas les fourberies qui ont été faites en raison du recours qui avait été déposé.” (Sa demande de remise en liberté ayant sucité des interrogations quant à son inégibilité).

 

Lula avait reçu une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption et blanchiment d’argent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *